En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies afin d'assurer le bon déroulement de votre visite et de réaliser des statistiques d'audience.

Méziré dans le passé

D'où vient le nom de Méziré ?

 

Il existe différentes versions de l'origine étymologique de Méziré. La plus vraisemblable pourrait provenir de MAISERIL, dérivé du latin MEIX, qui signifiait au Moyen Age, "petite maison".

 

Son histoire et son évolution

Méziré a eu, au cours des siècles, une destinée commune avec Morvillars, siège de la Seigneurie ; mais elle n'en fut pas une simple annexe, sauf sur le plan paroissial.
Les Seigneurs étaient vassaux des comtes de Montbéliard jusqu'en 1299, date à laquelle les deux villages passèrent sous la dépendance des comtes de Ferrette, dont une des héritières épousa Albert d'Autriche. Méziré fut donc autrichien jusqu'au traité de Munster en 1648, qui le rattacha à la France.

En 1732, le Seigneur Pierre de la Bazinière, pour utiliser le fer de sa forge de Grandvillars, fonda une tréfilerie à l'emplacement de la forge actuelle. Cette petite tréfilerie amena de nouveaux habitants, provenant des Vosges et même de l'Allemagne.

En 1759, Mr Noblat acheta la Seigneurie de Morvillars-Méziré et développa l'industrie. L'installation primitive fonctionna jusqu'en 1844. A cette époque, furent reconstruits les laminoirs, et plus tard, le four Martin, dans les bâtiments de la forge.

En 1785, les divers ateliers occupèrent 120 ouvriers, installés au quartier des Forges avec leur famille. La population de Méziré approchait alors les 250 âmes. Ainsi se créa l'Agglomération ou le quartier de la Forge.

 

Quelques photos anciennes de Méziré.